• Société Minière de Bisunzu

Masisi: Lancement du processus d’élaboration d’un cahier des charges par la SMB

Le code minier, tel que revu en 2018 oblige les sociétés minières d’établir un cahier des charges pour l’intérêt du développement des communautés impactées par l’exploitation minière en RDC.

Pour répondre à cette exigence légale, la Société Minière de Bisunzu SMB a réunit à Goma durant deux jours, soit du 23 au 24 Août 2021, les leaders du territoire de Masisi, les autorités civiles et militaires ainsi que les opérateurs miniers dans un atelier d ‘information sur le projet d’élaboration de son cahier des charges. La SMB souhaite utiliser une approche participative dans la mise en œuvre des actions qui visent le développement des communautés locales affectées par ses activités minières dans son périmètre d’exploitation:4731 conformément aux prescrits code minier en vigueur.

Les points de vues des dirigeants locaux ont ainsi donné une vitrine du travail de terrain en perspective qui sera fait des consultations communautaires en vue de l’élaboration d’un plan de développement des entités impactées par les activités minières sur le PE 4731.Ce plan qui va être élaboré sur place à Masisi mettra en relief l’apport de l’expertise locale qui sera sollicitée lors des descentes prévues incessamment.

Cette série des descentes consultatives se basera sur les conclusions de l’étude d’impact environnementale et sociales EIES qu’effectue un consultant pour le compte de la SMB tout en prenant compte du contenu du Plan Local de Développement PLD déjà introduit par la chefferie de Bahunde et reconnu par le ministère National du plan de la RDC.

Après échange en carrefour les participants ont fait un exercice d’assimilation qui détermine l’espace géographique et qui identifie les besoins prioritaires des communautés locales affectées par le projet de SMB dans le Masisi. Plusieurs besoins urgents sont été ainsi répertoriés dont : la réhabilitation des voies d’accès aux sites miniers de la Société SMB, la construction d’une microcentrale hydroélectrique, construction des infrastructures sanitaires, construction des infrastructures scolaires, réhabilitation des ponts, construction des centre de formation pour jeunes, centres d’adduction d’eau, centres de promotion sociale et autres en faveur des femmes et de la jeune fille, pour ne citer que cela.

En pleine séance de travail
Pour la société civile force vive du Nord-Kivu, tout doit être mis en œuvre pour sensibiliser la population qui doit s’approprier ce projet.

«Nous vous présentons notre attachement indéfectible a ce projet qui se présente comme un déclencheur du développement du territoire de Masisi» , à marteler Banyene Balingene.

Les participants aux travaux ont approuvé à l’unanimité l’appropriation du processus du Cahier des charges tant prônée par différents intervenants.

Parmi eux, le Colonel CHINABU Christophe, administrateur militaire du territoire de Masisi qui dans son discours de clôture suggérée à la société minière SMB de renforcer la communication au sein des communautés locales, pour les édifier sur l’importance du cahier des charges afin d’atteindre cette appropriation.

De son côté, le Directeur Général de la société minière de Bisunzu s’est dit confiant quant à la suite des étapes de l’élaboration du cahier de charge. « Ayant reçu toutes les autorisations possibles (du ministre national des mines et du gouverneur militaire),je pense qu’il est temps de démarrer avec les idées de développement. Durant presque vingt ans, les troubles sur la zone et différents confits ont freinés la mise en œuvre d’un cahier des charges. C’est le moment pour la SMB de se distinguer dans les actions de développent local comme les autres sociétés minières du pays » , rassure Mwangachuchu Ben.

Notons que la descente sur terrain reste la grande étape pour confronter les recommandations aux réalités du milieu.

Valéry Mukosasenge du groupe de presse : www.larepublique.net