Culture

L'éthique des affaires

En raison du conflit dans l’est de la R.D.C, la  SMB a toujours vendu les minerais de sa mine après que cette dernière eu été auditée et approuvée sur le territoire de Masisi.
Dans un souci de transparence, de bonne politique et d’éthique des affaires, SMB ne prendra pas en charge les employés ou les clients qui profitent, contribuent ou aident à faciliter:

  • Tout travail forcé ou utilisation de mineurs.
  • Toute forme de discrimination fondée sur l’appartenance ethnique, la religion ou l’appartenance politique.
  • Emploi de femmes dans les mines aux fins de déterrer des minérais. Cependant, les femmes sont autorisées, comme tout autre employé, à postuler à des emplois disponibles qui ne nécessitent pas de creusement dans la mine.
  • Aucun employé ayant été reconnu coupable de violations graves des droits de l’homme, telles que violences sexuelles ou massacres en masse, ne sera autorisé à travailler pour l’entreprise.
  • Les acheteurs de la SMB SARL sont tenus d’être des propriétaires d’entreprise légitimes respectant la morale et l’éthique professionnelle; ils ne devraient pas être impliqués dans le blanchiment d’argent ou la vente illégale d’armes à des groupes rebelles.

Les policiers qui aspirent à travailler pour SMB doivent être exempts de toute activité illégale dans le secteur minier, ne jamais recevoir d’argent de la part d’une société en demandant illégalement un pot-de-vin ou en percevant des taxes illégales sur des civils.

Notre devoir d’intégrité

Par notre activité, la SMB est devenue le garant de l’intégrité et de la transparence dans l’exploitation du Coltan à Masisi. Grâce à la mise au point de notre chaine de traçabilité améliorée et avec l’appui de nos agents de traçabilité, nous avons pu réduire considérablement la fraude minière. Tous nos minerais sont certifiés par BSP/Geotraceability, gagnant ainsi la confiance de nos clients du monde entier qui peuvent s’approvisionner de façon responsable.
Nous publions régulièrement des rapports d’informations à nos clients, les autorités gouvernementales et à la société civile.

CAS DE FRAUDE A RUBAYA:
Communiqué de presse en attaché