• Société Minière de Bisunzu

Saisie importante de colis frauduleux

Le Vendredi 26 Octobre 2018 à 16H30, la Commission Nationale de Lutte contre la
Fraude Minière (CNLFM) a remis, en ses bureaux, plus de 5 tonnes de Coltan répartis
en 75 colis à la Société Minière de Bisunzu (SMB).

Dans la nuit du 16 Septembre, la Police des Mines et Hydrocarbures de Masisi (PMH) a
intercepté un véhicule sur la route de Rubaya-Matanda avec 29 colis de Coltan en provenance
du périmètre d’extraction de la SMB (PE 4731). Cette cargaison avait pour destination
l’entité de traitement CDMC SARL dont l’enquête y a révélé la présence de 46 colis
supplémentaires aussi en provenance des sites de la SMB. Quatre agents de la SAEMAPE,
organe qui délivre les étiquettes de traçabilité, ont également été interpellés dans
cette affaire et ont fait l’objet d’une enquête par la CNLFM. Selon cette même enquête,
d’autres organes directement liées à la chaîne de traçabilité des minerais pourraient être
également mises en cause.

Cet incident prend lieu à peine quelques semaines après la réouverture du site de la SMB,
fermé depuis le 3 Mai 2018 pour des cas de fraudes similaires impliquant la même CDMC
SARL.

Son Excellence, le ministre provincial des mines, a affirmé que, comme stipulé dans le
code minier, des mesures de sanctions passibles d’une amende pouvant aller jusqu’à
1.000.000 USD pourraient être prises par les autorités compétentes à l’encontre des négociants
et de la CDMC SARL.

La SMB, quant à elle, reste déterminée à lutter activement contre les fraudes qui ont lieu
sur son périmètre d’exploitation et continuer à garantir la transparence de sa chaine d’approvisionnement
dans le respect du devoir de diligence.

Télécharger communiqué.