• Bisunzu Mining Company

Category Archives: Announcements

First cases of Corona in DRC

[COMMUNIQUÉ CORONAVIRUS]

Un cas isolé de Coronavirus SARS-CoV-2 (Covid-19) a été détecté dans la ville de Kinshasa le mardi 10 mars 2020. Cependant, nous ne sommes pas en situation de pandémie, ni d’épidémie. Par mesure de précaution et en l’absence de traitements, certaines mesures de prévention pour éviter la transmission sont primordiales.

Il convient aussi d’informer les employés de SMB sur le coronavirus et la conduite à tenir.

1 — Qu’est-ce que le coronavirus ?

Les coronavirus forment une vaste famille de virus qui peuvent être pathogènes chez l’homme et chez l’animal. On sait que, chez l’être humain, plusieurs coronavirus peuvent entraîner des infections respiratoires dont les manifestations vont du simple rhume à des maladies plus graves comme des syndromes respiratoires aigus sévères.

2 — Quels sont les symptômes du coronavirus ?

Les symptômes les plus courants du coronavirus sont la fièvre, la fatigue et une toux sèche. Certains patients présentent des douleurs, une congestion nasale, un écoulement nasal, des maux de gorge ou une diarrhée. Ces symptômes sont généralement bénins et apparaissent de manière progressive. Certaines personnes, bien qu’infectées, ne présentent aucun symptôme et se sentent bien. La plupart (environ 80 %) des personnes guérissent sans avoir besoin de traitement particulier. Les personnes âgées et celles qui ont d’autres problèmes de santé (hypertension artérielle, problèmes cardiaques ou diabète) ont plus de risques de présenter des symptômes graves. Toute personne qui a de la fièvre, qui tousse et qui a des difficultés à respirer doit consulter un médecin.

Afin de répondre à toutes les questions concernant le coronavirus, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a lancé un site d’information: https://www.who.int/fr/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019

SOCIETE MINIERE DE BISUNZU

3 — Conduite à tenir :

Deux mesures simples et de bon sens permettent de limiter grandement la propagation du vi- rus: l’hygiène des mains et l’éviction des personnes visiblement malades. L’OMS recommande ainsi d’adopter un certain nombre de “gestes barrières »:

  • Se laver les mains fréquemment et correctement: Bien se laver les mains (avec du sa- von et de l’eau) minimise risque d’être contaminer après avoir toucher une surface qui a été préalablement contaminée par une personne malade, puis de se toucher le visage, la bouche ou les yeux.
  • Maintenir une distance “sociale”: Lorsque possible, il faut observer une distance de sécurité d’un mètre entre soi et une personne qui tousse ou qui éternue. C’est la distance qui permet de ne pas être touché par les gouttelettes du nez ou de la bouche susceptibles de contenir le virus. Lorsque l’endroit est confiné et qu’il n’est pas possible de respecter cette distance, il est recommandé de tourner le dos à la personne malade, afin que les sécrétions aient moins de risque de toucher le visage.
  • Eviter de se serrer la main ou de se faire la bise pour se saluer.
  • Éviter de se toucher la bouche, le nez et les yeux: nez, yeux et bouches sont autant de”portes d’entrées” possibles au virus.
  • Pratiquer une bonne hygiène respiratoire: dans le doute que nous soyons nous-même porteur du virus : tousser et éternuer dans le pli de son coude ou dans un mouchoir qui sera immédiatement jeté, limite une potentielle exposition de virus à notre entourage.
  • Tousser ou éternuer dans son coude.
  • Utiliser des mouchoirs à usage unique.Faut-il porter un masque ?Le port du masque dans la population générale ne se révèle pas particulièrement efficace. A l’heure actuelle, le port du masque ne se justifie pas pour les personnes en bonne santé, qui ne reviennent pas d’une région à risque et qui ne sont pas en contact avec des personnes malades.Fait à Goma, le 11 Mars 2020

    La Direction

Press release: An important seizure of fraudulent ores in Masisi

On Friday, October 26, 2018 at 4.30PM, the National Commission for the Fight Against Mi- ning Fraud (CNLFM) returned more than 5 tons of Coltan divided in 75 packages to the Mining Company of Bisunzu (SMB).

On the night of the 16th of September, the Masisi oil and hydrocarbon police (PMH) intercepted a vehicle on the Rubaya-Matanda road with 29 Coltan packages from the SMB extraction perimeter (PE 4731). This shipment was destined for the CDMC SARL processing entity, whose investigation revealed the presence of 46 additional packages also from the SMB sites. Four agents of SAE- MAPE, which issue the traceability labels, were also arrested in this case and were investigated by the CNLFM. According to the same investigation, other protagonists directly linked to the chain of traceability of minerals could also be involved.

This incident takes place just a few weeks after the reopening of the site of the SMB, closed since May 3, 2018 for similar fraud cases involving the same CDMC SARL.

His Excellency, the provincial mines minister, announced that, as stipulated in the mining code, sanctions measures punishable by a fine up to US $ 1,000,000 could be taken by the competent au- thorities against the CDMC SARL.

The SMB, for its part, remains determined to actively fight against the frauds that take place on its scope of operation and to continue to guarantee the transparency of its supply chain while respec- ting the due diligence.

Download the original press release.

Press release: Change of SMB’s ores certification scheme

In addition to our letter N/Ref: 229/SMB/GM-NK/12/2018 announcing termination with ITA (formerly ITRI) mainly for cost and due diligence reasons, SMB has the privilege to announce to all national and international stakeholders its partnership with BSP/Geotraceability (https://www.rcsglobal.com). The latter responds better to the economic realities of mining companies in DRC. It also allows all stakeholders in the supply chain to monitor in real time the full process from extraction to exportation through a digital scanning system. Furthermore, BSP/Geotracability has a more robust tracking mechanism that places special emphasis on empowering local stakeholders for reporting and resolving incidents across the supply chain.

BSP agent scanning tags.

Download the original press release.